Juin 2018. Intéressant recueil de sondages mettant en lumière les croyances et les pratiques actuelles des musulmans, à l’échelle mondiale. Quelques exemples: 41% estiment être dévots; 69% souhaitent que la charia régissent leur pays; un tiers estime que la charia devrait aussi s’appliquer aux non-musulmans; entre un tiers et la moitié approuve les châtiments corporels (flagellation, amputation, lapidation, peine de mort pour les apostats); un tiers estime que les crimes d’honneur sont justifiés.


Juin 2018. L’OCI souhaite établir un prix mondial de la presse pour les journalistes qui «contribuent à la promotion du dialogue interculturel et de la tolérance». Mais elle a surtout «adopté de nombreuses résolutions appelant à mettre en place des mesures claires et concrètes pour gérer l’islamophobie et le contre-terrorisme qui en résulte». Il s’agit donc concrètement de lutter contre la critique de l’islam, sans remettre en question les critiques des autres religions, critiques que l’islam a intégrées dans la pratique standard de son culte.


Juin 2018. L’association des chrétiens du Nigeria affirme que plus de 6000 chrétiens, «essentiellement des enfants, des femmes et des aînés», ont été tués cette année seulement dans le pays. Selon ses représentants, «de toute évidence, ces attentats ont pour objectifs un nettoyage ethnique, l’accaparement des terres et l’expulsion des chrétiens.(…) Ce qui se passe dans l’État du Plateau et dans d’autres États du Nigeria est un pur génocide et doit cesser immédiatement.»


Juin 2018. Mgr Désiré Tzarahazana décrit l’islamisation de Madagascar: «On donne de l’argent aux femmes pour qu’elles portent le voile intégral, la burqa, dans la rue, afin de manifester l’expansion de l’islam dans le pays. Et le soir, elles remettent leurs habits normaux», confie-t-il. L’archevêque s’inquiète également de la construction massive de mosquées dans le pays (plus de 2 600) et du débarquement, deux fois par semaine, de groupes de musulmans turques qui s’installent dans la campagne.


Juin 2018. Des élus de Rhénanie-du-Nord-Westphalie s’inquiètent de la radicalisation extrême des enfants de femmes salafistes. La région abrite quelque 3000 des 11.000 salafistes recensés ou estimés en Allemagne. On estime également que la Rhénanie-du-Nord-Westphalie compte 840 salafistes prêts à user de violence. Or l’État ne dispose d’aucuns moyens pour lutter contre la radicalisation d’enfants de moins de 14 ans au sein des familles. La coalition a déposé une motion demandant diverses mesures, que la gauche et les Verts qualifient de «description de problème sans solution».


Juin 2018. Les calculs d’un démographe, Jan van de Beek, indiquent que les Pays-Bas devraient fondamentalement changer au cours des prochaines décennies, notamment en raison de l’immigration de pays musulmans (essentiellement Maroc et Turquie) dont les ressortissants ne s’adaptent pas à la culture locale et ne se mélangent pas à la population du pays. Il rappelle que, selon une étude, 70% des immigrés musulmans placent la charia avant les lois locales. Voir plus de détails sur les calculs, avec des diagrammes, sur ce fil Twitter. Voir aussi ici, ici et, pour un panorama plus général, ici.


Juin 2018. La Mauritanie décide de rendre obligatoire la peine de mort prévue à l’art. 306 de son code pénal en cas d’apostasie ou de blasphème. La peine concerne donc au premier chef les Mauritaniens, par définition musulmans, qui se convertissent à une autre religion. On peut rappeler ici que tous les pays membres de la Ligue arabe, par l’intermédiaire de leur ministre de la Justice respectif, ont adopté, en 1996, un code pénal unifié prévoyant la restauration des peines prescrites par la charia, dont la peine de mort pour apostasie.


Juin 2018. Les services du Parlement britannique publient des statistiques sur le terrorisme et l’extrémisme d’où il ressort notamment qu’au 31 mars 2017, les 90% de la population carcérale emprisonnée pour des actes relevant du terrorisme se déclaraient de religion musulmane (page 24 du rapport). Le rapport montre aussi que la prévalence du terrorisme a très sensiblement baissé dans le pays depuis les années 1970.


Juin 2018. Royaume-Uni. Un rapport du Behavioural Insights Team commenté par The Times révèle que seuls deux des 33 programmes de déradicalisation financés par les pouvoirs publics peuvent être qualifiés d’efficaces. Ceci alors qu’avant l’étude, les différents groupes avançaient des taux de réussite supérieurs à 90%. Ces initiatives lancées à la suite des attentats du 7 juillet 2005 ont été très critiquées par certains responsables musulmans, qui disaient y trouver une stigmatisation de leur communauté.


Juin 2018. Selon une étude d’un institut interministériel des Pays-Bas, les musulmans installés dans le pays sont de plus en plus religieux: 78% des musulmans marocains prient cinq fois par jour et 78% aussi des Marocaines portent le hijab (contre 64% il y a dix ans). Sept Marocains sur huit disent jeûner tous les jours pendant le ramadan. Les Turcs sont moins assidus et la part de musulmans déclarés parmi eux a reculé, mais la piété est également en augmentation chez ces derniers. Les musulmans représentent environ 6% de la population et les deux tiers d’entre eux sont marocains ou turcs.


Juin 2018. Intéressante collection d’indices d’une sorte d’emprisonnement de la culture en Europe, dans le sillage de l’occlusion de l’intellect musulman.