Juillet 2018. Un rapport des Nations unies indique qu’Al-Qaïda se porte bien, que les lieutenants de Zawahiri opèrent depuis l’Iran et qu’«Al-Qaida et ses affiliés restent plus puissants que l’EIIL au Yémen, en Somalie et dans certaines régions de l’Afrique de l’Ouest, et ses alliances avec les Taliban et d’autres groupes terroristes en Afghanistan restent fermes en dépit des rivalités avec les groupes locaux affiliés à l’EIIL. Le succès de la coalition de groupes terroristes au Mali et au Sahel est préoccupant et pourrait dans l’avenir servir de modèle de coopération et d’échanges entre les terroristes sur certains théâtres. Certains États Membres considèrent qu’à long terme, Al-Qaida représente une menace plus importante que l’EIIL pour la sécurité internationale.»


Juillet 2018. Des jihadistes publient un livret de 68 pages en anglais intitulé Jihad Without Borders – Attacks In The West From An Islamic Perspective. On y apprend que le jihad offensif est univoquement non seulement permis mais obligatoire. Les auteurs appellent donc tous les musulmans vivant notamment en Occident à perpétrer des attentats. Memri en donne de larges extraits au lien indiqué. Les personnes intéressées peuvent comparer la position des auteurs de ce livret avec celles de toutes les écoles de juriprudence sunnites étudiées et comparées par Averroès ici.


Juillet 2018. La mort d’une petite fille somalienne à la suite d’une excision relance un peu le débat. Dans le pays, 98% des femmes et enfants sont excisées et une forte majorité des femmes tient à maintenir la pratique. Selon un rapport de l’UNICEF (qui maquille les chiffres mondiaux en omettant de mentionner l’Indonésie), la majorité des femmes et enfants est excisée aussi dans douze autres pays d’Afrique. Mais l’excision est-elle un problème islamique?


Juillet 2018. Au Pakistan, un parti politique dirigé par un homme, Khadim Hussain Rizvi, qui a notamment déclaré que s’il prenait la tête du pays, il ferait «disparaître les Pays-Bas de la face du monde» en représailles pour le fameux concours de caricatures de Mahomet, obtient plus de 2,23 millions de voix au niveau national et plus de 2,38 millions au niveau provincial. Il décroche ainsi deux sièges à l’assemblée provinciale du Sindh.


Juillet 2018. La Turquie fait naviguer une frégate dans la zone économique exclusive (ZEE) de Chypre, qui se prépare à conclure un accord commercial de livraison de gaz avec l’Égypte, via la socité américaine Exxon Mobil. L’ambassadeur d’Égypte à Chypre déclare que son pays est prêt à intervenir militairement si la Turquie continue ces provocations. Une position soutenue par l’ambassadeur d’Israël et la représentante états-unienne.


Juillet 2018. Aujourd’hui, 70% des opérations du CICR se déroulent dans le monde musulman. «Le CICR va se concentrer encore davantage sur les conflits armés pour une raison simple. Depuis 2011, on est entré dans une période de grande instabilité. Le nombre de conflits armés dans le monde a augmenté. (…) Depuis une dizaine d’années, les médias internationaux ont disparu des zones de front. On navigue dans des endroits où les opinions sont très tranchées et où la déshumanisation de personnes, de groupes est quotidienne.»


Juillet 2018. En Malaisie, une importante coalition politique annonce qu’elle va soumettre un projet de loi contre la haine religieuse et raciale. Rien de spécial à première vue, mais cette loi a pour objectif affiché de protéger non seulement l’islam mais aussi et surtout les autres religions. Elle fait suite à un rapport faisant état de la montée, en Malaisie, d’un « extrémisme religieux fondé sur la notion de la protection de la pureté religieuse et qui a engendré des actes discriminatoires entravant les droits de différents groupes ethniques en Malaisie ».


Juillet 2018. Selon l’organisation Terres des Femmes, le nombre des femmes et jeunes filles touchées par l’excision en Allemagne a passé à 65.000 cette année, soit une augmentation de 12% sur un an. De plus, on estime qu’au moins 15.500 jeunes filles en sont menacées actuellement dans le pays, ce qui représente une augmentation de 17% sur un an. Selon les auteures, les chiffres exacts devraient être encore supérieurs.


Juillet 2018. Une étude statistique innovante montre que la sécularisation a précédé l’essor économique au XXe siècle. Pour le démontrer les auteurs ont toutefois dû admettre que des enquêtes réalisées à la fin du XXe siècle reflètent les opinions des gens en question dès leur enfance. D’autre part, l’étude est ainsi limitée au XXe siècle et n’examine donc qu’une section d’un phénomène qui a débuté avant cela. Voir notamment ici et ici pour des études plus vastes basées sur les mêmes données et de nombreuses autres.


Juillet 2018. Peu après sa dernière élection, Recep Tayyip Erdoğan a créé par décret présidentiel une nouvelle agence chargée de réglementer le secteur nucléaire en Turquie, la Nükleer Düzenleme Kurumu, ou NDK. Ce décret lui donne les pleins pouvoirs, lui permet de sélectionner le conseil exécutif, le président et le vice-président de la NDK et prévoit de lui soumettre toutes les décisions importantes. D’autre part, la NDK peut mettre son veto à toute enquête de la Justice sur ses membres (319 à l’interne, pour commencer) et est exonérée de toute obligation de publier ses activités ou de se soumettre à un contrôle administratif ou judiciaire. Plusieurs proches d’Erdogan ont déjà évoqué des ambitions militaires nucléaires pour la Turquie.


Juillet 2018. Les statistiques criminelles britanniques indiquent une stabilisation du crime en général, après des décennies de baisse, et plusieurs hausses dans le domaine des crimes graves. Notamment: +16% pour les attaques à l’arme blanche; +12% pour les homicides; +30% pour les vols aggravés. Le volume des cas de violence recensés par la police augmente sans cesse depuis 2013 et a plus que doublé depuis lors (figure 15). Même constat pour les abus sexuels, qui ont presque triplé pendant cette période (figure 17). L’office ne fournit aucune indication sur les auteurs. Voir aussi ici.


Juillet 2018. Un rapport de l’Association marocaine des droits et libertés religieuses fait état de nombreux cas d’agressions sur des Marocains convertis au christianisme. Certains finissent handicapés, d’autres demandent l’asile politique à l’enclave de Mélilia, tandis que d’autres sont menacés de mort. Le rapport relève également un cas de suicide. Des citoyens marocains de différentes villes sont souvent maltraités, parfois même par des membres de leurs familles.


Juillet 2018. Liste des 10 principaux cas de blasphémie traités par la Justice en Indonésie. Dans le pays, la religion est obligatoire et il faut «choisir» l’une des religions officiellement reconnues. Depuis 1998, une centaine de procédures pour blasphème y ont été réalisées, soit une augmentation très sensible par rapport à la situation antérieure. Voir notamment le cas du gouverneur chrétien de Jakarta condamné en 2017 à deux ans de prison pour avoir avancé que certains de ses opposants musulmans travestissaient un verset coranique en prétendant que les gens iraient en enfer s’ils votaient pour un non-musulman.


Juillet 2018. La Banque centrale des Émirats arabes unis adopte à son tour le standard de l’AAOIFI, déjà bien établi, pour la finance islamique. Ceci pour rappeler que ce standard prévoit lui aussi, notamment, de se référer au verset 9.60 du Coran pour désigner les (huit) bénéficiaires de la zakat (Norme Charaïque, pages 880 ss), dont «les néophytes pour le ralliement de leurs cœurs» et «ceux qui luttent pour la cause d’Allah» (pages 908-909). Pour savoir ce que cela signifie concrètement dans un cadre musulman, voir par exemple ici. Pour tous les détails, avec 1200 ans d’exégèse, voir precaution.ch/zakat.


Juillet 2018. En Chine des musulmans s’inquètent: «Nous avons très peur. Si ça continue comme ça, dans une ou deux générations, nos traditions disparaîtront.» Pour William Nee, d’Amnesty International, c’est bien là l’objectif: les autorités visent les mineurs «pour faire en sorte que les traditions religieuses périssent.» Ainsi, les moins de 16 ans sont désormais interdits d’instruction religieuse, une mesure qui vise ostensiblement les musulmans, car «l’islam impose l’éducation religieuse de la naissance jusqu’à la mort. Dès qu’un enfant est en âge de parler, il faut lui enseigner la religion.»


Juillet 2018. Captivante recherche historique sur une tribu hindoue du Pakistan, dans l’Hindou Kouch, en voie d’extinction par conversion forcée (à l’islam).

 

 


Juillet 2018. À quelques jours d’écart, un total de trois attentats à la bombe visent des candidats aux élections générales au Pakistan, faisant des dizaines de morts et de blessés. La liberté et la démocratie au sens riche commencent par la sécurité, la disparition des préoccupations purement existentielles. Les gens qui souhaitent instaurer des régimes autoritaires, pour une raison ou une autre, n’hésitent donc pas à répandre l’insécurité.


Juillet 2018. À l’approche des vacances d’été, des jeunes filles britanniques sont incitées à cacher une cuillère dans leurs sous-vêtements pour alerter la sécurité à l’aéroport si elles craignent d’être mariées de force à l’étranger ou d’y subir des sévices. Le Royaume-Uni connaît une forte recrudescence de mariages forcés et de cas d’excision depuis plusieurs années. Souvent, cela se passe pendant les vacances d’été, dans les pays d’origine des familles concernées. Bien que ces pratiques soient interdites, seule une condamnation (pour mariage forcé) a été prononcée jusqu’à présent.


Juillet 2018. Le président de l’UMNO, le parti qui a formé le gouvernement de Malaisie sans discontinuer de 1957 à mai 2018, déclare que son parti refuse toute possibilité offerte aux Chiites de pratiquer ou répandre leur idéologie dans le pays. Parlant d’une initiative visant à faire traduire des livres de divers pays et se basant sur le Conseil national des affaires islamiques et le Conseil national de la fatwa, il précise: «Seuls des livres exempts d’une telle idéologie devraient être acceptés (…). Quand j’étais au Ministère de l’Intérieur, j’ai fait interdire de nombreux livres avec de tels contenus.»


Juillet 2018. Le jihad de l’EI fait oublier celui qui se déroule en Afrique, largement non reporté par les médias. Mais les attaques de jihadistes y ont augmenté de plus de 300% depuis 2010 et ont fait quelque 10.000 victimes, presque toutes civiles, de mars 2017 à mars 2018. Selon l’UNICEF, Boko Haram a transformé au moins 135 enfants en vecteurs de bombes l’an passé. Selon un général de l’US Air Force, la montée du jihadisme en Afrique est comparable à celle des Talibans en Afghanistan au début des années 1990.


Juillet 2018. Une analyse intéressante de la situation créée au Royaume-Uni par les multiples affaires d’abus sexuels contre des jeunes filles (certains parlent d’esclavage sexuel). Comme les malfaiteurs sont en grande majorité d’origine étrangère et musulmans, le gouvernement a le choix entre agir et aggraver les tensions communautaires et laisser faire en abandonnant largement les victimes à leur sort. Pour l’instant, il continue d’opter pour cette dernière position.


Juillet 2018. Le gouvernement des Philippines a fait mettre au point une appli pour faciliter l’apprentissage de la langue arabe et des « valeurs islamiques » par les jeunes élèves du pays. L’appli Ta’allam (« apprendre » en arabe) enseigne à écrire et prononcer les lettres et les chiffres arabes, et propose des associations de mots, des vidéos de prières musulmanes, des récits et des exemples de pratique musulmane. Elle peut être téléchargée gratuitement dans le Google Play Store. Les tests réalisés dans des écoles pilotes seraient très encourageants. Voir aussi sur YouTube.


Juillet 2018. En Indonésie, les athées craignent pour leur vie: Si l’Indonésie est souvent mise en avant pour la pratique modérée de l’islam dans le pays, nombre d’athées estiment que ce n’est plus vrai. “Je deviens plus prudente”, dit Karina. “Je publie toujours des critiques en ligne sur l’islam, mais maintenant c’est plus subtil. Et j’ai assez peur pour mes amis en Indonésie.” (…) Outre le risque d’être emprisonné, les athées interrogés par l’AFP disent craindre que des islamistes partisans d’une ligne dure, à l’origine d’agressions et d’attaques contre des minorités religieuses, s’en prennent désormais à eux. Des cyber-groupes d’islamistes radicaux profèrent régulièrement des menaces de mort via Internet.


Juillet 2018. Les grandes fé­dé­ra­tions de mos­quées de France adoptent à l’unanimité un pro­jet d’As­so­cia­tion pour le fi­nan­ce­ment et le sou­tien du culte mu­sul­man (AFSCM). Cet organisme «va pré­pa­rer la struc­ture qui sera char­gée de col­lec­ter une contri­bu­tion vo­lon­taire sur le halal, le pè­le­ri­nage, la zakat (au­mône lé­gale) et les dons des fi­dèles». À relever notamment que la zakat sera ainsi désormais officiellement prélevée et donc redistribuée en France par une organisation musulmane – observera-t-elle la loi française ou la norme musulmane en la matière?


Juillet 2018. Une étude de longue durée sur les comportements relationnels violents de 1675 jeunes gens (17-18 ans) du canton de Zurich, dont la moitié de parents étrangers, indique notamment que les jeunes musulmans sont plus particulièrement enclins à la violence. L’effet de la confession persiste lorsqu’on prend en compte d’autres facteurs tels que le manque de formation, la violence parentale ou les normes masculines justifiant la violence.


Juillet 2018. Recep Tayyip Erdogan promet «de donner au pays un nouvel aspect après 95 ans d’existence de la République», dessinant une «Turquie forte», vouée à devenir d’ici 2023 «l’une des dix premières puissances mondiales», promettant «la démocratie». Il promet ainsi, selon Le Monde, une « révolution, une tout autre Turquie, plus conservatrice, plus religieuse, dotée d’ambitions globales, capable de s’ériger en protectrice de l’islam sunnite ».


Juillet 2018. Plusieurs acteurs indonésiens s’inquiètent de l’émergence d’une tendance générale à rendre la religion (musulmane) plus visible – dans tous les domaines, du langage à la mode et jusqu’aux réfrigérateurs halal. On parle d’un mouvement de la hijra (migration), rappelant l’époque à laquelle le prophète de l’islam a quitté La Mecque pour devenir un chef de guerre. Et le mouvement revêt lentement des airs de ségrégation sociale qui effraient ceux des Indonésiens qui ne souhaitent pas le suivre. Le phénomène ressemble au «salafisme» de nos régions.


Juillet 2018. On a dénombré 350 mariages de filles de moins de 15 ans et 7 mariages de filles de moins de 10 ans l’année (iranienne) passée dans la province de Buchehr (env. 522.000 habitants), soit une augmentation de près de 50% par rapport à l’année précédente. On recense également des milliers de cas par an dans d’autres provinces d’Iran selon le site du Club des Jeunes Journalistes. Selon les services sociaux, ces jeunes mariées sont confrontées à des grossesses multiples et à des accouchements à intervalles rapprochés.


Juillet 2018. Une étude portant sur des centaines de vidéos enregistrées dans 100 mosquées de Jakarta indique que 41 d’entre elles présentent de claires tendances radicales. Le phénomène affecte fortement les mosquées d’entreprises détenues par l’État. Les discours radicaux sont plus particulièrement fréquents lors des sermons du vendredi – il s’agit notamment d’incitations à la haine, d’appels à constituer un califat et de descriptions péjoratives d’autres religions.


Juillet 2018. Le terrorisme musulman progresse au Mali. Plus de gens y ont été tués dans des attentats terroristes ce printemps que pendant l’année 2017 entière. Les Nations unies estiment que 650 écoles ont été fermées par des groupes de style Boko Haram, affectant ainsi près de 200.000 enfants.

 


Juillet 2018. Un sondage indique que 61% des Suédois souhaitent l’interdiction de l’appel public à la prière musulmane. Ce taux monte à 96% parmi les membres des Démocrates de Suède et reste respectable jusque dans les rangs de la gauche et des Verts.

 


Juillet 2018. HRW présente un dossier sur le traitement de la minorité ahmadi par le gouvernement et la justice d’Algérie. En principe, le pays garantit la liberté de religion, mais dans la pratique, il suffit de remettre en question les dogmes de l’islam pour être passible de sanctions pénales. HRW expose plusieurs cas dans lesquels les adeptes de l’Ahmadisme ont été poursuivis pour la simple propagation de croyances ou encore la détention de livres religieux non orthodoxes.


Juillet 2018. Intéressant panorama du radicalisme en Indonésie, surtout parmi les jeunes. Quelque 39% des étudiants universitaires déclarent soutenir des organisations radicales. Quinze provinces sont maintenant considérées comme à «haut risque». Près de 60% des étudiants en sciences islamiques seraient prêts à passer au jihad armé. Un mouvement religieux est sur le point d’atteindre une majorité interne en faveur de la création d’un califat. Voir aussi ici pour plus de références.


Juillet 2018. Wajahat Abbas Kazmi, un activiste LGBT, dit avoir reçu une avalanche de messages abusifs et de menaces de mort après la publication d’une photo de lui avec un drapeau marocain lors d’une gay pride à Milan. Kazmi relève notamment qu’un grand nombre de ces messages provient de musulmans de deuxième génération et s’étonne que cette nouvelle génération ne soit pas plus ouverte à cet égard. Il est par ailleurs d’avis que le coran ne condamne pas l’homosexualité.


Juillet 2018. Thilo Sarrazin, ex-banquier allemand et auteur du livre à grand succès «Deutschland schafft sich ab», doit aller en justice pour obtenir la publication de son dernier ouvrage consacré à l’islam. Son éditeur a en effet décidé de renoncer à honorer son engagement, de crainte que l’ouvrage n’attise des ressentiments contre l’islam. Selon certaines sources, l’éditeur reprocherait également à Sarrazin d’avoir émis des critiques inexactes sur les migrants musulmans. Update: Sarrazin gagne en justice. Précommande de son livre ici.


Juillet 2018. Le Sénat néerlandais approuve la loi interdisant le port de la burqa et du niqab dans certains lieux. La date d’entrée en vigueur n’est pas encore arrêtée. La loi tend ostensiblement à interdire le simple fait de cacher son visage, mais des organisations musulmanes y voient bien sûr une attaque contre leur religion, dont les légistes ont toujours rendu ce voile obligatoire. Des lois similaires sont en vigueur ou en préparation dans une douzaine de pays européens, au niveau national ou régional.


Juillet 2018. Un mouvement citoyen marocain plaide pour le boycott du Hajj, le pèlerinage à La Mecque, arguant que celui-ci est trop cher et que ces fonds sont utilisés (par les Saoudiens) pour des guerres contre d’autres musulmans. On estime que le 5e pilier de l’islam produirait des retombées économiques de l’ordre de 20 milliards de dollars par an. Les auteurs du projet font valoir que l’argent des Marocains pourrait être investi plus judicieusement dans leur pays.


Juillet 2018. Mohamed Assid: «L’islam est la cause du sous-développement des Arabes.» À relever cet extrait de l’article: «Mohamed Assid est connu pour sa pédagogie et son intelligence. Dans ses discours critiques envers la religion, il évite l’insulte et le dénigrement de la religion. Il fait souvent la différence entre la religion et les pratiquants. Il juge ces derniers mais pas la religion.» Il semble que le politiquement correct est ici l’exact inverse de la norme en Occident, où on peut critiquer la religion, mais pas ses adeptes en général.


Juillet 2018. Selon un général iranien, chef de la défense civile, s’exprimant pendant une conférence sur l’agriculture à Téhéran et évoquant un «certain nombre de centres scientifiques iraniens» et une «étude scientifique menée au cours des quatre dernières années», Israël et un autre pays captureraient l’eau des nuages avant que ceux-ci ne passent au-dessus de l’Iran, d’où les graves sécheresses dont souffre son pays.


Juillet 2018. La vice-Première ministre de Malaisie Wan Azizah Wan Ismail recommande de suivre l’islam tel qu’il a été établi par le prophète Mahomet. Selon elle, «quand on observe le prophète Mahomet et la manière avec laquelle il a uni les peuples de Médine au sein d’une seule communauté où tous avaient les mêmes droits et responsabilités, nous voyons une société inclusive dans laquelle le vivre ensemble avec des musulmans et des non-musulmans n’a rien d’extraordinaire».