Mai 2018. Selon un sondage du Pew Research Center, 49% des chrétiens pratiquants d’Europe occidentale et 45% des non-pratiquants estiment que l’islam est fondamentalement incompatible avec leur culture nationale et leurs valeurs. Mais ce taux n’est que de 32% pour les sans-religion. En outre, 29% des chrétiens pratiquants et 30% des non-pratiquants n’accepteraient pas de musulmans dans leur famille, mais ce n’est le cas que de 11% des sans-religion. Réflexion: le fait de se réclamer d’une religion semble rendre les gens plus attentifs aux implications d’une telle attitude.


Mai 2018. À la suite d’un (nouvel) avis d’un professeur d’Al-Azhar présentant l’excision comme une pratique méritoire, un institut égyptien publie une fatwa niant le caractère islamique de l’excision, car aucun texte reconnu (coran ou hadith) ne l’ordonnerait positivement et explicitement. Le communiqué de l’institut rappelle que selon une enquête de 2015, 92% des Égyptiennes âgées de 15 à 49 ans sont excisées. Voir aussi: Excision en Grande-Bretagne – un rapport et un non-dit.


Mai 2018. Documenting the experience of survivors plays an important part in the study of genocide. The Greek Genocide Resource Center is currently collecting survivor testimonies to help gain a more detailed understanding of the experience of Greeks during the Greek Genocide. If you’d like to take part in the study, fill out the following questionnaire. Please make sure you provide a valid email address (#10) so that we can get in contact with you.


Mai 2018. Cette année, pendant le ramadan, le mois au cours duquel les musulmans multiplient leurs prières de haine contre les chrétiens et les juifs, ou tous les non-musulmans, des organisations chrétiennes françaises proposent de « répliquer » par 30 jours de prières en faveur des musulmans. Leur livret fournit des prières toutes préparées à cet effet.

 


2 mai 2018. Ouverture d’une clinique spécialisée pour les victimes d’excision au Pays de Galles. Au Royaume-Uni, la pratique est interdite et criminalisée depuis 30 ans, mais personne n’a jamais été condamné à ce titre. Ceci alors qu’une association caritative britannique estime que le pays compte aujourd’hui quelque 137.000 victimes d’excision.