Hier, BBC News annonçait les résultats d’un grand sondage sur les attitudes libérales et conservatrices de la population du Royaume-Uni, en distinguant entre les Britanniques et les «Asiatiques britanniques». La BBC diffusera aussi ce soir un débat consacré à ce sondage sur son Asian Network. Les principaux résultats sont mis en exergue dans les deux diagrammes suivants:

 

On constate que les «Asiatiques britanniques» sont moins libéraux que la population autochtone, ceci pour toutes les tranches d’âge, et qu’ils accordent une plus grande importance à la religion. Divers autres résultats partiels (la BBC n’indique pas les différentes marges d’erreur) et quelques témoignages personnels sont signalés dans l’article.

Mais qui sont les «Asiatiques britanniques»? Concrètement, il s’agit de gens originaires d’Inde, du Pakistan, du Bangladesh et du Sri Lanka. Les Pakistanais et les Bangladais sont musulmans à 92%, les Indiens et les Sri Lankais sont hindous (55%), sikhs (29%) et musulmans (15%). Lors du dernier recensement, en 2011, le Royaume-Uni comptait 1.451.862 personnes d’origine indienne et 1.626.512 personnes d’origine pakistanaise et bangladaise. Les «Asiatiques britanniques» sont donc majoritairement musulmans (55-56% en 2011), mais sans plus. Par ailleurs, la BBC n’indique pas si son échantillon respecte ces proportions.

Il est impossible, sur la base de tels sondages, d’établir les différentes influences religieuses ou idéologiques en présence. En amalgamant ces populations d’origine étrangère, la BBC voile des informations cruciales. C’est très dommage, car cela rend son travail inutilisable pour définir des politiques judicieuses.