About the Site:

  • Projet d'interdiction du culte musulman (en Suisse)

Calendar

July 2019
M T W T F S S
« Jul    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  


À qui appartient l’avenir?

November 22nd, 2006 by ajmch

À l’Islam, pour Mark Steyn, dont le dernier livre est analysé ici par Daniel Pipes:

En arrivant ainsi dans une période de faiblesse démographique, politique et culturelle, les Musulmans transforment profondément l’Europe. «L’Islam a la jeunesse et la volonté, l’Europe a l’âge et le bien-être.» En d’autres termes: «L’Islam pré-moderne prend le dessus sur le Christianisme postmoderne.» Steyn prédit carrément que la majeure partie du monde occidental «ne survivra pas au XXIe siècle et une grande partie, dont la plupart sinon la totalité des pays européens, disparaîtra pendant notre génération». Et il ajoute, avec un accent dramatique encore plus prononcé, que nous assistons à «la fin du monde tel que nous le connaissons». 

 Aujourd’hui, Fjordman présente une opinion plus encourageante dans un excellent papier publié par le Brussel Journal. Il admet que le noyautage est grave:

Selon Srdja Trifkovic, l’auteur de Defeating Jihad, «le coût concret de la présence d’un homme, d’une femme et d’un enfant musulmans pour le contribuable américain est de l’ordre de 100.000 dollars par an. Le coût des désagréments associés à la menace terroriste et leur impact sur notre qualité de vie sont incalculables. (…) Il existe une corrélation directe, vérifiable empiriquement entre le pourcentage de Musulmans dans un pays et l’aggravation des violences terroristes dans ce pays (sans parler du déclin généralisé de la qualité de vie et du débat civilisé).

Mais il discerne des moyens d’action efficaces:

La meilleure manière de gérer le monde islamique est d’y toucher le moins possible. (…) Nous devons créer un environnement où la pratique de l’Islam est rendue difficile. Les citoyens musulmans devraient être forcés d’accepter nos usages laïques ou de quitter le pays s’ils souhaitent vivre sous la charia. Une grande partie de cet effort peut est réalisée de manière non discriminatoire, simplement en refusant d’octroyer des privilèges aux Musulmans. Ne pas admettre les appels publics à la prière car cela est offensant pour les autres fois. Les garçons comme les filles devraient participer à toutes les activités sportives scolaires et communautaires. Le voile devrait être interdit dans les institutions publiques, ce qui contribuerait à briser la domination traditionnelle de la femme. Les entreprises et les immeubles publics ne doivent pas pouvoir être obligés de mettre à disposition des locaux de prière pour les Musulmans. Il faut promulguer des lois visant à supprimer les abus du regroupement familial. Ne pas permettre d’investissements majeurs par des Musulmans dans des médias ou des universités de l’Occident.

Et il distingue également la faiblesse inhérente à l’Islam, malgré sa progression actuelle:

L’Islam était parfait dans un contexte de guerre médiévale, mais il perdit progressivement du terrain par rapport à l’Occident, surtout après les révolutions scientifique et industrielle, lesquelles n’auraient jamais pu avoir lieu en Islam en raison de son absence de liberté et de son culte de l’autorité. Ironie du sort, l’histoire a maintenant bouclé la boucle: les Musulmans sont toujours incapables de développer quoi que ce soit de nouveau mais, à la suite de l’immigration, des communications modernes, de la présence de Musulmans dans les pays infidèles et des revenus pétroliers, ils sont en meilleure position pour acheter et s’approprier les technologies des autres.  

De sorte que si l’Islam, à terme, est condamné à la dégénérescence, sa fin de parcours est extrêmement dangereuse pour le monde entier:

Il est probable que l’Islam aura cessé d’être une force mondiale notable d’ici quelques générations, mais dans l’intervalle il constituera une source constante de danger pour ses voisins, de l’Europe à l’Asie du sud-est en passant par l’Inde. La bonne nouvelle est que l’Islam ne parviendra probablement pas à atteindre la domination mondiale à laquelle il aspire. La mauvaise nouvelle est qu’il pourrait fort bien déclencher une guerre mondiale.

Lire le tout (en anglais) dans le Brussel Journal. Et lire aussi ma réflexion sur les mesures à prendre en Europe (Le sauvetage de l’Europe), afin d’orienter correctement les mesures légales de protection contre les sursauts d’agonie de cette idéologie médiévale.

Afin que l’avenir appartienne au progrès. Comme de juste.

Posted in Vigilance | No Comments »



Comments are closed.

-->