About the Site:

  • Une collection d’arguments en faveur de l’exclusion de l’Islam (en Suisse)

Calendar

July 2014
M T W T F S S
« Jul    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  


Map IP Address
Powered by IP2Location.com

Les fréquentations douteuses de la Commission fédérale contre le racisme

September 7th, 2006 by ajmch

Ahmed Huber est un islamiste notoire, comme le rappelle Philipp Gut dans la Weltwoche de cette semaine:

Ahmed Huber (…), ein zum Islam konvertierter Schweizer, der von «Holocaust-Schwindel» spricht (…), ist Aktivist der völkisch-heidnischen Organisation Avalon, war ein enger Vertrauter des Schweizer Nazis François Genoud und unterhält Kontakte zu Jürgen Graf, der vom Bezirksgericht Baden wegen seiner Leugnung des Holocaust zu einer unbedingten Gefängnisstrafe von fünfzehn Monaten verurteilt wurde. Gemäss dem Informationsdienst gegen Rechtsextremismus ist Huber ein «eifriger Vernetzer von islamistischen und rechtsextremen Kreisen». Er selber räumte ein, Verbindungen zu Leuten von al-Qaida gehabt zu haben.

Cet individu a été invité a distiller ses réflexions à maintes reprises lors de camps familiaux islamiques organisés en Suisse par la revue Barmherzigkeit (miséricorde) dirigée par un citoyen turc et suisse, Hamit Duran, qui écrit volontiers, notamment dans Tangram, le bulletin de la Commission fédérale contre le racisme (CFR). Ainsi, dans le numéro 14 (octobre 2003), il cosigna avec Fatih Dursun, représentant de l’Association des organisations islamiques de Suisse et membre de la CFR, une revue de presse dont voici un extrait:

Ces derniers mois, surtout en Suisse alémanique, les médias se sont penchés avec insistance sur le thème de l’enseignement religieux islamique dans les écoles publiques. De l’avis des auteurs, les journalistes n’ont pas toujours réussi à rester objectifs. Les auteurs sont choqués par exemple que les médias s’intéressent moins au contenu du programme d’enseignement qu’à la question de savoir si l’enseignante allait porter ou pouvait porter un foulard. On critique aussi les journaux qui accusent un peu trop facilement l’enseignement religieux en Suisse d’avoir des relations avec des cercles fondamentalistes à l’étranger.

Cercles fondamentalistes à l’étranger? Mais que penser des fréquentations de ces gens en Suisse, de ces gens qui par ailleurs nous font la leçon? Interrogé par Philipp Gut sur ses éventuels problèmes de conscience en invitant un négationniste tel que Ahmed Huber, Hamit Duran répondit que «non, pourquoi? Nous avons la liberté d’expression.» Et le membre de la CFR Fatih Dursun le rejoint pour trouver «peu propice» de se prononcer actuellement sur les sept invitations faites à Ahmed Huber.

À propos, Amr, le fils de Ahmed Huber, a aussi ses entrées à la Confédération. Le voici, debout au centre, entouré des membres de son équipe, à Berne, à la «section cyberadministration de la ChF»:

Posted in Vigilance | 1 Comment »



One Response

  1. Le devoir de précaution » Blog Archive » La menace policière Says:

    [...] En effet, même si l’on peut s’attendre à ce que la police suisse travaille correctement, ce transfert de prérogatives a forcément pour conséquences néfastes, d’une part, de délester la population de son devoir de vigilance envers les manifestations précoces du terrorisme musulman et, d’autre part, de désigner ouvertement à nos ennemis l’organe qui, en Suisse, devra dès lors être infiltré en priorité (et nous savons que la Confédération est déjà bien infiltrée). De plus, cela compromettrait la confiance dont doit absolument jouir la police auprès de la population pour faire du bon travail contre les terroristes. [...]

-->