About the Site:

  • Une collection d’arguments en faveur de l’exclusion de l’Islam (en Suisse)

Calendar

September 2014
M T W T F S S
« Jul    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930  


Map IP Address
Powered by IP2Location.com

Cours de droit islamique en ligne

August 29th, 2006 by ajmch

C’est ce qu’offre ce mois-ci, gratuitement, Anne-Marie Delcambre, docteur d’État en droit (français), docteur en civilisation islamique et professeur d’arabe de son état, sur le forum de LibertyVox. Un MUST.

Démarrer de préférence sur ce message

En fait le droit musulman est la clé pour comprendre ce qui se passe dans le monde aujourd’hui. Il se trouve que c’est ma spécialité et qu’elle est de plus en plus ignorée. (…) Aujourd’hui , après une longue période de confinement et une éclipse qui semblait présager de sa disparition, il reparaît, plus fort que jamais. (…)

Le droit musulman intéresse donc plus d’un milliard de croyants. De manière totale ou partielle, ce sont 40 pays qui se réclament dorénavant de ses règles.

Il était cantonné , la plupart du temps, à l’organisation du culte, au statut personnel. Or il s’impose désormais chaque jour davantage dans des domaines tels que ceux du droit pénal (les peines fixes pour les crimes=hudûd), les obligations, le droit fiscal.

Or du fait que ce droit s’appuie sur plusieurs sources , dont DEUX sources religieuses, l’une révélée par Dieu lui-même (Coran) et l’autre étant l’imitation du Prophète (Sunna) (avec des hadîths qudsis, traditions révélées par Dieu au Prophète), ce droit occupe une place toute particulière dont l’Occident a décidé de ne pas tenir compte.

Posted in Vigilance | 1 Comment »



One Response

  1. Le devoir de précaution » Blog Archive » Il faut soit interdire l’Islam, soit autoriser la haine raciale et religieuse Says:

    [...] Dans l’ensemble, le Londonistan, contrairement au juge de cette affaire, lui a largement donné raison entre-temps, de sorte que les Musulmans politisés peuvent profiter impunément des actes de terrorisme perpétrés par leurs coreligionnaires – en parfait accord avec les lois de l’Islam – pour faire progresser leur programme politique, c’est-à-dire exiger que l’Islam et ses lois médiévales s’imposent toujours davantage dans la société civile britannique. [...]

-->