About the Site:

  • Une collection d’arguments en faveur de l’exclusion de l’Islam (en Suisse)


Map IP Address
Powered by IP2Location.com

Les drapeaux noirs flottent sur l’Europe

February 17th, 2008 by ajmch

Les mêmes bannières, les mêmes cris (Allah est le plus grand, il n’y a de dieu qu’Allah), les mêmes revendications (ne pas toucher à la foi islamique):

Bataille de Badr

Compte tenu de l’histoire de ces cris, de telles manifestations ont valeur d’imprécations. Surtout que les têtes tombent bel et bien, sous les mêmes cris, au nom des mêmes convictions, un peu partout où les Musulmans ont le loisir de devenir islamistes, c’est-à-dire pratiquants (ce week-end, c’est surtout au Pakistan). Le groupe qui a organisé la manifestation ci-dessus à Copenhague est le Hizb ut-Tahrir, qui souhaite ouvertement restaurer un califat mondial, qui s’est déjà montré capable de réunir jusqu’à 100.000 manifestants et qui ne lésine pas sur la publicité.

Un jour ou l’autre, il faut refuser cette mascarade lamentable, puis sanglante. Pourquoi pas avant les cris et les drapeaux noirs dans la rue?

Posted in Vigilance | No Comments »

Confrontation britannique avec la loi islamique

February 17th, 2008 by ajmch


par Daniel Pipes
Jerusalem Post,
13 février 2008
VO: http://www.danielpipes.org/article/5462

Sous les airs faussement flegmatiques de la vie quotidienne, la population britannique est engagée dans une confrontation capitale avec l’Islam. Les changements en cours sont clairement illustrés par trois développements intervenus la semaine passée et qui, loin de constituer de simples exceptions, révèlent la vigueur de tendances à l’œuvre depuis des années.

Premièrement, le gouvernement britannique décida que les actes de terrorisme perpétrés par des Musulmans au nom de l’Islam sont sans lien avec l’Islam, voire anti-islamiques. Cette notion a pris racine en 2006, lorsque le Ministère des affaires étrangères, craignant que l’expression de «guerre contre la terreur» ne suscite la colère des Musulmans britanniques, chercha des tournures de langage qui prônent «des valeurs partagées afin de contrer les terroristes». Début 2007, l’Union européenne publia un guide confidentiel bannissant l’usage des termes djihad, islamique et fondamentaliste en relation avec le terrorisme, en faveur d’expressions «non-offensantes». L’été dernier, le Premier ministre Gordon Brown interdit à ses ministres d’utiliser le mot musulman en liaison avec le terrorisme. En janvier, la ministre de l’Intérieur Jacqui Smith alla encore plus loin en qualifiant le terrorisme d’«anti-islamique». Et la semaine dernière, le Ministère de l’Intérieur finissait d’embrouiller totalement les choses en publiant un guide de conversation sur le contre-terrorisme enjoignant les fonctionnaires à ne parler que d’extrémisme violent et de meurtriers criminels, et non d’extrémisme islamique et de fondamentalistes djihadistes.

Deuxièmement, et cette fois aussi après plusieurs années d’évolution, le gouvernement britannique reconnaît maintenant la polygamie. Il a en effet changé les dispositions de sa loi de 2003 sur l’exonération fiscale lors de «mariages polygames»: auparavant, une femme seulement pouvait faire un héritage exempt de droits de succession lors du décès de son mari; cette loi permet à présent à plusieurs épouses d’hériter du même mari sans taxation fiscale, à condition que leur mariage ait été contracté dans un pays où la polygamie est légale, comme au Nigeria, au Pakistan ou en Inde. Dans un domaine apparenté, le Département du travail et des pensions a commencé à attribuer des soutiens financiers à des harems sous forme de prestations telles que des indemnités de chômage, des allocations de logement et des abattements fiscaux. La semaine passée, on a pu apprendre qu’à la suite d’une année d’examen, quatre départements gouvernementaux (Travail et pensions, Finances, Impôts et douanes, Intérieur) avaient conclu qu’une reconnaissance formelle de la polygamie était la «meilleure solution possible» pour le gouvernement de Sa Majesté.

Troisièmement, l’archevêque de Canterbury, Rowan Williams, approuva l’application de certaines parties de la loi islamique (la charia) en Grande-Bretagne. Il expliqua qu’il lui «semblait inévitable» d’adopter ses éléments civils car tous les Musulmans britanniques ne se sentent pas liés au système légal existant et l’application de la charia favoriserait leur cohésion sociale. Si les Musulmans peuvent faire appel à une cour civile islamique, ils n’ont pas à affronter «le dur choix entre la loyauté culturelle et la loyauté à l’État». Et Williams d’avertir que de continuer d’insister sur le «monopole légal» du droit coutumier britannique plutôt que d’autoriser la charia ferait peser «un certain danger» sur le pays.

Le Premier ministre Brown rejeta aussitôt sèchement la suggestion de Williams: son ministère déclara que la charia «ne peut pas être invoquée pour justifier des violations de la loi anglaise, et les principes de la charia ne sauraient être utilisés devant une cour civile. (…) le Premier ministre estime que dans ce pays, la loi britannique doit s’appliquer, en fonction de valeurs britanniques.» Les critiques contre Williams fusèrent aussi de l’ensemble de l’éventail politique – Sayeeda Warsi, la ministre Tory (musulmane) de la cohésion sociale du cabinet fantôme britannique; Nick Clegg, leader des libéraux démocrates; et Gerald Batten, du parti indépendantiste du Royaume-Uni. Des groupes tant laïques que chrétiens s’opposèrent à Williams. Trevor Phillips, par exemple, le président de la commission pour l’égalité. L’Église anglicane d’Australie dénonça sa proposition, de même que des membres éminents de sa propre église, y compris son prédécesseur, Lord Carey. Melanie Phillips qualifia son intention d’«extraordinairement confuse, absurde et incorrecte». L’éditorial du quotidien Sun avança qu’«il est facile de dénigrer l’archevêque de Canterbury Rowan Williams en le traitant de vieil idiot. Mais en fait, il constitue une grave menace pour notre nation.» Et de conclure sur un ton caustique que «l’archevêque de Canterbury s’est trompé d’église».

Bien qu’il ait été largement critiqué (et qu’il risque de perdre son emploi), Williams pourrait fort bien avoir raison en ce qui concerne la progression inéluctable de la charia, car celle-ci est déjà fermement ancrée en Occident. Un ministre de la Justice hollandais a ainsi annoncé que «si les deux tiers de la population hollandaise se prononcent demain en faveur de l’introduction de la charia, ce devrait être possible». Un juge allemand s’est référé au Coran dans une affaire routinière de divorce. Des tribunaux tribaux somaliens existent déjà en Grande-Bretagne.

Ces développements indiquent que l’apaisement britannique en regard de la guerre contre la terreur, de la nature de la famille et de l’État de droit s’inscrit dans une tendance plus générale. Or cette tendance constitue un défi plus grave encore que la menace sécuritaire générée par la violence islamiste – elle pourrait modifier la nature même de la vie occidentale.

UPDATE: Grande-Bretagne: derrière la polémique, la charia est déjà à l’oeuvre

Une dizaine de tribunaux islamiques existent ainsi dans le pays. Le Conseil islamique de la charia (Islamic Sharia Council) de Leyton, à l’est de Londres, est le plus important. Depuis sa création en 1982, il a traité 7.000 cas de divorces en conformité avec le droit coranique. (…)

Selon un sondage publié en février 2006, 40% des 1,6 million de musulmans britanniques seraient favorables à l’introduction de la charia dans les zones majoritairement musulmanes. A en croire les membres du Conseil, les gens sont de plus en plus nombreux à s’en remettre à eux.“Si le gouvernement ne choisit pas la voie politique, alors le consommateur aura le choix”, reprend le mufti. “Si de plus en plus de personnes viennent vers nous de préférence aux tribunaux britanniques, on connaîtra leur choix. C’est ce qui se passe, c’est ce que l’archévêque dit: il faut des arrangements, c’est inévitable.”

Posted in Vigilance | No Comments »

L’excision, une «coutume traditionnelle» qui connaît une croissance en flèche

February 17th, 2008 by ajmch

L’Unicef affirmait, en janvier 1996

Ce traitement est infligé bon an mal an à quelque deux millions de fillettes ou de jeunes filles (…).

précisait, comme d’habitude

Aucune religion n’impose l’excision. 

et promettait:

Dans les années 90, groupes féminins, organisations pour les droits de l’homme, comités de protection de l’enfance et groupements professionnels ont exercé des pressions croissantes pour l’abolition de l’excision. Des mesures ont également été prises dans différents pays industrialisés où se trouvent des communautés importantes d’Africains immigrés ou réfugiés.

L’Unicef dit aujourd’hui:

Reste que dans le monde, ce sont quelque trois millions de filles qui sont excisées chaque année, selon l’UNICEF.

Voir aussi:
La violence «honorable»
Les Nations Unies et l’excision islamique: chut…
Pas d’Islam sans excision
GB: 66.000 femmes et jeunes filles excisées
Débat d’experts musulmans sur l’excision
=> Lettre ouverte à Unicef Suisse <=
L’Islam mutile les femmes
L’excision est-elle un problème islamique?
L’excision en Suisse et les médecins idiots utiles
Une députée suédoise demande des contrôles systématiques de l’excision

Posted in Vigilance | No Comments »

L’Islam en justice — projet de plainte pénale

February 17th, 2008 by ajmch

Il est délicat de présenter les écritures islamiques de manière à en faire comprendre rapidement le poison pour la société humaine. Voici un exemple que j’ai rédigé il y a deux ans. Et voici une autre tentative intéressante, inspirée par le cas de la mosquée de Marseille, mais utilisable dans toute la France. Je pense que les juristes français, surtout, devraient y trouver de quoi réfléchir. Mais toutes les Françaises et tous les Français ont intérêt aussi à se pencher sur ce dossier très instructif.

Ses auteurs espèrent réunir le plus grand nombre de signatures possible pour donner du poids à la plainte pénale qu’ils comptent déposer contre «les associations musulmanes instigatrices de projet de mosquée et les élus complices». Je propose ici l’introduction de la plainte et j’invite les personnes intéressées à télécharger le document pdf (22 pages) du projet de plainte complet pour étudier le tout à tête reposée. Je ferai volontiers suivre les messages.

PLAINTE AU PÉNAL CONTRE LES ASSOCIATIONS MUSULMANES INSTIGATRICES DE PROJET DE MOSQUÉES ET LES ÉLUS COMPLICES

Les soussignés [...]

portent plainte auprès du Procureur de la République de [...]
contre les associations musulmanes [...]
qui sont à l’initiative de la construction de la Mosquée [...]

pour les délits de :

1 — Provocations à la vengeance
2 — Provocations à l’esclavagisme
3 — Provocations à la discrimination religieuse et à la haine
4 — Les catégories de la discrimination religieuse
5 — Provocations au racisme anti-juif
6 — Provocations au meurtre et à la guerre pour cause de discrimination religieuse
7 — Provocations à la discrimination sexuelle et à la désobéissance civile
8 — Provocations au mensonge
9 — Interdits alimentaires.
10 — Provocations aux atteintes des intérêts fondamentaux de la nation
11 — Apologies de crimes de meurtre et de vol

pour la diffusion publique du Coran, particulièrement dans les Mosquées, contenant ses messages criminels en infraction avec la loi du 29 juillet 1881 art. 24.

Lire le tout

Posted in Vigilance | 2 Comments »

Lettre à la femme musulmane fière de l’être

February 17th, 2008 by ajmch

Un texte intéressant est paru aujourd’hui sur le site français de l’ISM (International Solidarity Movement), qui défend avec véhémence les intérêts des Palestiniens. Signé par une certaine Nahida Izzat, ce texte s’efforce de démontrer que les femmes musulmanes vont très bien, merci, que l’Islam leur fait une véritable fête et que les Occidentaux qui prétendent se soucier de leur sort sont «précisément ceux dont les mains sont trempées de notre sang, le sang des Musulmanes». Et

Cet appel perçant et semeur d’embrouilles pour notre libération de “l’oppression” et de la “domination” de l’Islam n’est pas innocent, il est plutôt sinistre et troublant, oserais-je dire. 

Voyons ce que cette Musulmane heureuse de l’être a à dire sur le sujet. D’abord, Izzat accuse les médias occidentaux  de «déshumaniser un quart de la population mondiale, en clair les Musulmans» sous l’influence de «la propagande sioniste». Comme référence, elle indique «cette récente étude» qui «montre la “diabolisation” des Musulmans dans les médias britanniques».

Mais le lien conduit juste à un article de la presse britannique de gauche citant une enquête publiée en novembre 2007 et portant sur les dépêches d’une seule semaine. Les auteurs de cette «étude» commanditée par le maire rouge de Londres et grand ami d’un certain Qaradawi y voient un horrible parti-pris des médias. Comme si les journalistes avaient choisi de se concentrer sur quelques actes de terrorisme suicidaire quotidiens au fond insignifiants au détriment des exquises réalisations culturelles dont le monde musulman est censé abonder.

Sur cette base, Izzat, adoptant le style coranique de la deuxième sourate, c’est-à-dire en prêtant des répliques (sans référence) à des «sionistes» imaginaires auxquelles elle répond depuis son piédestal de Musulmane injustement traitée. Selon cette femme heureuse en Islam,

(…) leur nouvelle technique favorite de propagande est non pas de défendre le rêve sioniste, ou le besoin d’une patrie pour les Juifs, mais plutôt de dire qu’ils sont “la société courageuse, humaine, morale et civilisée” qui tient bon, fermement, contre la destruction du monde par l’Islam, la religion “maléfique, rétrograde et barbare“, la religion qui “prêche la haine, la violence, le terrorisme et l’oppression des femmes et des minorités, et qui promet à ses ouailles 72 vierges pour ce faire” !!

Et de s’exclamer alors:

Mon Dieu, quelqu’un pourrait-il me montrer où le Coran prêche une telle ineptie !!

Eh bien, le Coran incite à la haine, à la violence et au terrorisme dans des centaines de versets. Et il promet le paradis aux bons Musulmans en des termes fort séduisants (notamment dans les sourates 55, 56 et 76). Mais il est vrai que l’une ou l’autre des affirmations imaginaires d’Izzat ne se trouvent pas ou pas avec la clarté d’un code pénal dans le Coran. Ainsi, le nombre exact de vierges n’y est pas précisé — ce détail vient d’un hadith.

L’oppression des femmes résulte de diverses obligations: le voile, qui doit être grand et cacher efficacement les formes féminines; l’ordre de rester chez elle (cela s’adresse certes spécifiquement aux femmes du prophète, mais la valeur d’exemple pèse lourd); le droit accordé ou étourdiment laissé aux hommes de les frapper; les règles d’héritage défavorables; le droit de témoignage restreint; des menstruations considérées comme un mal; ou encore le droit accordé au prophète de posséder sexuellement autant de femmes esclaves qu’il pourra.

Les minorités sont oppressées par l’Islam dans la mesure où le Coran ordonne aux Musulmans de combattre «jusqu’à ce qu’il n’y ait plus d’association et que la religion soit entièrement à Allah seul» (deux occurrences: 2:193 et 8:39), ce qui exclut toute présence d’une autorité égale à celle de l’Islam à ses côtés. Voilà pour les inepties.

Izzat continue par une mélopée sur les décennies de mensonges «à tue-tête» des sionistes qui cachent leurs crimes par tous les moyens, notamment en insistant toujours sur le lien entre l’Islam et le crime. Selon Izzat, on préciserait toujours la religion des terroristes musulmans et pas celle des adeptes d’autres fois (ah, tous ces terroristes christianistes dont personne n’entend parler). Et c’est pour cela que

Quand on lit les nouvelles, on est amené à croire que les Musulmans ne sont rien moins qu’une secte de psychopathes.

Ceci alors qu’en fait les crimes d’honneur, les excisions et les mariages forcés n’ont rien à voir avec l’Islam. Surtout pas les excisions, bien sûr (quoique quand même). Et elle a raison de dire que les crimes d’honneur sont des crimes dans l’Islam aussi — ils y sont plus fréquents qu’ailleurs, c’est tout. Et les mariages forcés y sont illégaux — ce n’est pas de sa faute si cela ne change rien à la situation. Tout cela est simplement le fait de criminels, comme il y en a partout, pas de l’influence de l’Islam. Et

Croire que les Musulmanes sont opprimées permet à des gens racistes et sectaires de se sentir bons, de se sentir moralement supérieurs ; je suis désolée de détruire leurs illusions et de leur dire que la propagande qui les nourrit jour et nuit à notre sujet – les femmes musulmanes – n’est rien d’autre que de la simple PROPAGANDE.

Si nous autres critiques de l’Islam étions sincères dans notre souhait d’aider les opprimés, nous participerions au contraire à l’expansion de la religion islamique, de la vraie, bonne, douce et sage religion islamique, seule capable d’éradiquer les sources de ces méfaits. Et Izzat de nous implorer de LIRE les sources originelles de l’Islam (hm, est-ce bien si convaincant?). Et bien sûr de demander à des Musulmans ostensiblement musulmans ce qu’ils en pensent. Ainsi,

Depuis ses tout débuts, l’Islam a été perçu par ses fidèles comme la force conductrice de la libération des femmes par ceux qui comprennent le message. Le prophète de l’Islam a condamné avec force les mauvais traitements aux femmes dans la culture arabe ancienne.

On dit qu’il a interdit des pratiques barbares antérieures. Mais on se souviendra tout de même que sa première femme, d’avant la prophétie, Khadija, avait plus de droits (elle était riche, cheffe d’entreprise, ordonnait à des hommes, a choisi elle-même Mahomet) que les Musulmanes dans les sociétés respectant le Coran. Mais je n’y comprends rien — les Musulmanes sont heureuses:

Les Musulmanes ont toujours eu leur indépendance financière par exemple, comme droit fondamental et incontestable ; ce que gagne une femme lui appartient, et à elle seule.

Bon, comme elle doit rester chez elle et porter sans cesse de grands voiles qui cachent ses formes, elle ne va pas gagner grand-chose. Mais je chipote.

Les Musulmanes ne changent pas de nom lorsqu’elles se marient, elles sont des entités indépendantes et non définies par leur association avec leurs maris.

Je ne vois pas bien ce que ma femme gagnerait à adopter cette religion? Alors qu’elle peut maintenant choisir entre conserver son nom de jeune fille, adopter le mien ou prendre les deux. Mais pour Izzat, c’est limpide:

En d’autres termes, nous ne portons PAS le bagage d’oppression qu’ont subi les Européennes, et nous ne nourrissons pas leur – compréhensible – animosité vis-à-vis des hommes.

De plus, nous ne sommes pas intéressées par une vie de querelles et d’antagonisme avec les hommes, nous aimons nos hommes, en tant que maris, frères, pères, fils, oncles et maris, et nous considérons nos relations avec eux comme un complément et une harmonie plutôt que comme un conflit, une compétition et une hostilité.

Voilà. Une femme musulmane l’a dit, donc c’est vrai: les femmes musulmanes sont aimantes et les Européennes sont revêches. Pas encore convaincu/e? Izzat recourt maintenant aux grands moyens:

Si quiconque veut critiquer l’Islam par tous les moyens, qu’il le fasse, mais pas dans l’ignorance et l’arrogance, sans se munir de faits suffisants et fiables venant des sources authentiques et originelles.

Et

L’intégrité demande l’application de critères de recherches propres ; elle nécessite qu’on doive étudier les sources valides, sinon toute recherche est une imposture et une arnaque, et toutes les conclusions manquent de crédibilité, elles sont fausses et faillibles.

D’ailleurs,  

34.000 Américains se sont convertis à l’Islam après les événements du 11 Septembre, et c’est le taux le plus élevé atteint aux Etats-Unis depuis que l’Islam s’y est implanté.

Mais le lien fourni (de toute évidence simplement erroné) ne permet pas de vérifier cette affirmation. Et il faut dire que le nombre de Musulmans aux États-Unis est un thème très disputé, les estimations oscillant entre 1,8 million (selon deux enquêtes concordantes de 2001) et 7 millions (selon les organisations islamiques). Ce qui est sûr, c’est que pas mal de convertis sont également attirés par le vilain Islam. Mais Izzat a plus fort encore:

Il est aussi intéressant de noter que dans le soi-disant “Monde libre démocratique”, le nombre de femmes dans les parlements est inférieur à celui des pays islamiques (non démocratiques, non libres):

Dans le monde libre : USA : 16,3% ; Grande-Bretagne : 19,7% ; Israël : 14,2% ; France : 12,2%.

Dans “l’autre” monde : Rwanda : 48,8% ; Afghanistan : 27,3% ; Iraq : 25,5% ; Emirats Arabes Unis : 22,5% ; Pakistan : 21,3% ; Soudan : 17,8%.

Là, il vaut la peine de cliquer le lien proposé, lequel permet en effet de se rendre compte de la situation. Mais on peut aussi présenter les mêmes chiffres de cette manière, qui me paraît tout de même plus objective:

Parmi les dix pays qui font la plus large place aux femmes dans leur parlement figurent sept pays européens (Suède, Finlande, Danemark, Norvège, Pays-Bas, Espagne, Belgique). Et aucun pays musulman.

Parmi les huit pays dont le parlement ne compte aucune femme, on trouve quatre pays musulmans (Kirghizstan, Oman, Qatar, Arabie Saoudite) et quelques îles perdues dans l’océan. Et aucun pays occidental.

Mais Izzat a encore une pleine fournée d’arguments et lance carrément une dizaine de références coraniques censées démontrer à quel point l’Islam est bon pour les femmes. Les voici, en clair, dans l’ordre indiqué et dans le libellé de la référence donnée:

16:97
Quiconque, mâle ou femelle, fait une bonne oeuvre tout en étant croyant, Nous lui ferons vivre une bonne vie. Et Nous les récompenserons, certes, en fonction des meilleures de leurs actions.

9:71
Les croyants et les croyantes sont alliés les uns des autres. Ils commandent le convenable, interdisent le blâmable accomplissent la Salât, acquittent la Zakat et obéissent à Dieu et à Son messager. Voilà ceux auxquels Dieu fera miséricorde, car Dieu est Puissant et Sage.

4:124
Et quiconque, homme ou femme, fait de bonnes oeuvres, tout en étant croyant… les voilà ceux qui entreront au Paradis; et on ne leur fera aucune injustice, fût-ce d’un creux de noyau de datte.

99:7-8
Quiconque fait un bien fût-ce du poids d’un atome, le verra, 
et quiconque fait un mal fût-ce du poids d’un atome, le verra.

7:189
C’est Lui qui vous a créés d’un seul être dont il a tiré son épouse, pour qu’il trouve de la tranquillité auprès d’elle; et lorsque celui-ci eut cohabité avec elle, elle conçut une légère grossesse, avec quoi elle se déplaçait (facilement). Puis lorsqu’elle se trouva alourdie, tous deux invoquèrent leur Seigneur : “Si Tu nous donnes un (enfant) sain, nous serons certainement du nombre des reconnaissants”.

30:21
Et parmi Ses signes Il a créé de vous, pour vous, des épouses pour que vous viviez en tranquillité avec elles et Il a mis entre vous de l’affection et de la bonté. Il y a en cela des preuves pour des gens qui réfléchissent.

33:35
Les Musulmans et Musulmanes, croyants et croyantes, obéissants et obéissantes, loyaux et loyales, endurants et endurantes, craignants et craignantes, donneurs et donneuses d’aumònes, jeûnants et jeûnantes, gardiens de leur chasteté et gardiennes, invocateurs souvent de Dieu et invocatrices : Dieu a préparé pour eux un pardon et une énorme récompense.

49:13
Ô hommes ! Nous vous avons créés d’un mâle et d’une femelle, et Nous avons fait de vous des nations et des tribus, pour que vous vous entreconnaissiez. Le plus noble d’entre vous, auprès de Dieu, est le plus pieux. Dieu est certes Omniscient et Grand- Connaisseur.

36:36
Louange à Celui qui a créé tous les couples de ce que la terre fait pousser, d’eux-mêmes, et de ce qu’ils ne savent pas !

4:1
Ô hommes ! Craignez votre Seigneur qui vous a créés d’un seul être, et a créé de celui-ci sont épouse, et qui de ces deux là a fait répandre (sur la terre) beaucoup d’hommes et de femmes. Craignez Dieu au nom duquel vous vous implorez les uns les autres, et craignez de rompre les liens du sang. Certes Dieu vous observe parfaitement.

Tout ça est très statique. Joli aussi, parfois, certes. Mais la sélection suivante semblera certainement beaucoup plus convaincante aux esprits législateurs:

33:59
Ô Prophète! Dis à tes épouses, à tes filles, et aux femmes des croyants, de ramener sur elles leurs grands voiles: elles en seront plus vite reconnues et éviteront d’être offensées.

24:31
Et dis aux croyantes de baisser leurs regards, de garder leur chasteté, et de ne montrer de leurs atours que ce qui en paraît et qu’elles rabattent leur voile sur leurs poitrines; et qu’elles ne montrent leurs atours qu’à leurs maris, ou à leurs pères, ou aux pères de leurs maris, ou à leurs fils, ou aux fils de leurs maris, ou à leurs frères, ou aux fils de leurs frères, ou aux fils de leurs soeurs, ou aux femmes musulmanes, ou aux esclaves qu’elles possèdent, ou aux domestiques mâles impuissants, ou aux garçons impubères qui ignorent tout des parties cachées des femmes. Et qu’elles ne frappent pas avec leurs pieds de façon que l’on sache ce qu’elles cachent de leurs parures. Et repentez-vous tous devant Allah, ò croyants, afin que vous récoltiez le succès.

4:34
Les hommes ont autorité sur les femmes
, en raison des faveurs qu’Allah accorde à ceux-là sur celles-ci, et aussi à cause des dépenses qu’ils font de leurs bien. Les femmes vertueuses sont obéissantes (à leurs maris), et protègent ce qui doit être protégé, pendant l’absence de leurs époux, avec la protection d’Allah. Et quant à celles dont vous craignez la désobéissance, exhortez-les, éloignez-vous d’elles dans leurs lits et frappez-les. Si elles arrivent à vous obéir, alors ne cherchez plus de voie contre elles, car Allah est certes, Haut et Grand !

4:11
Voici ce qu’Allah vous enjoint au sujet de vos enfants: au fils, une part équivalente à celle de deux filles.

2:282
Faites-en témoigner par deux témoins d’entre vos hommes; et à défaut de deux hommes, un homme et deux femmes d’entre ceux que vous agréez comme témoins, en sorte que si l’une d’elles s’égare, l’autre puisse lui rappeler.

2:222
Et ils t’interrogent sur la menstruation des femmes. – Dis: ‹C’est un mal. Eloignez-vous donc des femmes pendant les menstrues, et ne les approchez que quand elles sont pures.

Il s’agit là non pas de jolies phrases interprétables à souhait, mais d’ordres clairs. Si une assemblée de gens qui prêtent foi à ces textes doit légiférer sur cette base, il est extrêmement peu probable que les femmes obtiennent l’égalité des droits et l’indépendance dont Izzat se gargarise. À moins qu’elle n’ait négligé des versets plus favorables à la cause des femmes et qui m’auraient échappé à moi aussi?

Elle a pensé également à présenter quelques ahadith, mais juste quelques-uns et sans indiquer de sources:

Les femmes sont “shaqa’iq” des hommes (les moitiés ou les sœurs).

Je vous recommande d’être bons avec les femmes.

Le paradis est au pied des mères.

Les meilleurs d’entre vous sont ceux qui sont les plus aimables avec leurs épouses.

La recherche du savoir est obligatoire pour chaque Musulman, homme ou femme.

Oui, très joli, mais à part le dernier, qui parle en fait sans doute du savoir qui consiste à bien connaître son Coran et sa Sunna, rien de contraignant ni de tranché. Que penser de ce hadith, en revanche, trouvé dans la collection la mieux authentifiée de l’Islam, traduite par des gens au-dessus de tout soupçon?


Narrated Abu Said Al-Khudri:

Once Allah’s Apostle went out to the Musalla (to offer the prayer) o ‘Id-al-Adha or Al-Fitr prayer. Then he passed by the women and said, “O women! Give alms, as I have seen that the majority of the dwellers of Hell-fire were you (women).” They asked, “Why is it so, O Allah’s Apostle ?” He replied, “You curse frequently and are ungrateful to your husbands. I have not seen anyone more deficient in intelligence and religion than you. A cautious sensible man could be led astray by some of you.” The women asked, “O Allah’s Apostle! What is deficient in our intelligence and religion?” He said, “Is not the evidence of two women equal to the witness of one man?” They replied in the affirmative. He said, “This is the deficiency in her intelligence. Isn’t it true that a woman can neither pray nor fast during her menses?” The women replied in the affirmative. He said, “This is the deficiency in her religion.”


Tout cela ne donne-t-il pas un goût fort frelaté à cette question d’Izzat, maintenant si sûre de sa démonstration?

Toute personne intègre, qui aime la paix et l’harmonie, devrait laisser de côté ses préjugés (ramassés à Hollywood et dans les journaux) et essayer de répondre à une question simple : pourquoi un quart de l’humanité a choisi l’Islam comme foi ? Cela ne vaut-il pas le coup de faire des investigations réelles et une recherche honnête ?

D’après mes recherches, seule une toute petite partie des Musulmans ont choisi cette foi en connaissance de cause et après une étude sereine des faits. L’écrasante majorité d’entre eux y sont nés, ont dû apprendre à croire que le Coran vient de Dieu longtemps avant d’être capable de lire et d’exercer leur libre arbitre et se voient contraints de rester dans cette foi sous peine de menace de mort pour apostasie.

Ainsi, l’Islam, globalement, est surtout une prison spirituelle et émotionnelle, ce qui explique bien l’état d’aliénation des sociétés qui font une large place à la religion islamique dans leurs sources de lois et de morale. Et les Musulmans qui maîtrisent et utilisent les écritures (soi-disant) saintes et (bel et bien) sacrées de cette religion, sont trop souvent les geôliers des gentils et des crédules parmi eux.

Nahida Izzat ne me semble ni gentille, ni crédule. Mais sa conclusion mérite d’être reprise:

Nous ne pouvons voir que les yeux ouverts,
Nous ne pouvons entendre que les oreilles ouvertes,
Nous ne pouvons penser que l’esprit ouvert.

Posted in Vigilance | No Comments »

Les Nations Unies et l’excision islamique: chut…

February 17th, 2008 by ajmch

Le cas suivant a été soumis plusieurs fois déjà au Conseil des droits de l’homme de Genève par différentes ONG, mais il s’est perdu, semble-t-il, dans les insondables complexités onusiennes. Il s’agit de dévoiler une traduction déficiente qui explique dans une importante mesure pourquoi plus de 95% des femmes égyptiennes sont excisées bien que la législation l’interdise et que tout le monde (ou presque) clame que l’Islam n’a rien à voir là-dedans.

La traduction en question figure dans un recueil de droit de l’école chafite, approuvé par l’autorité ultime en la matière, l’université Al-Azhar, en version arabe/anglais signée par un certain Nuh Ha Mim Keller

Le texte arabe dit ceci:

La circoncision est obligatoire (pour les deux sexes) et consiste en l’ablation de la partie de peau recouvrant le gland du mâle et en l’excision de la femelle par un sectionnement du clitoris.

Mais la traduction anglaise prétend qu’il dit ceci:

La circoncision est obligatoire (pour les deux sexes. Pour les hommes, elle consiste en l’ablation du prépuce du pénis et, pour les femmes, en l’ablation du prépuce [...] du clitoris [non pas le clitoris lui-même, comme certains l'affirment à tort]). (L’école hanbalite soutient que l’excision des femmes n’est pas obligatoire, tandis que l’école hanafite la considère comme une simple marque de courtoisie à l’égard du mari.)

Il est bien évident que seule la version arabe fait foi. Et là où cet ouvrage est censé faire loi, il est lu en arabe. Le Conseil des droits de l’homme ne semble décidément pas particulièrement soucieux de défendre ceux de la femme. Ou peut-être faudrait-il qu’elle soit terroriste?

J’ajoute ci-après un scan des différentes traductions et de la certification par Al-Azhar. Je copie ensuite le texte complet des explications de la dernière intervention auprès du Conseil des droits de l’homme, pour référence (merci à jihadwatch).

Et surtout, je rappelle mon petit projet, qui consiste à prouver le caractère intrinsèquement criminogène de la religion islamique en faisant établir des traductions certifiées des meilleures références légales islamiques (en matière de djihad, de dhimma, de houdouds et d’esclavagisme) et de baser sur ce matériel une campagne la plus large possible d’actions en justice contre toutes les formes de présence publique de la religion islamique.

Read the rest of this entry »

Posted in Vigilance | No Comments »