About the Site:

  • Projet d'interdiction du culte musulman (en Suisse)


Aggravation de la lâcheté devant l’Islam

October 12th, 2007 by ajmch

Le reportage suivant prouve à une quelconque personne de bonne foi que des prêches inacceptables sont tenus régulièrement dans l’une des principales mosquées de Grande-Bretagne:

Mais les autorités n’ont inquiété que les journalistes qui ont pris tous les risques pour le révéler:

YouTube Preview Image

Parce que ces extrémistes seraient en fait un dernier rempart contre des extrémistes pires encore…  
Voir aussi: L’art musulman de pervertir le débat

Posted in Vigilance | 1 Comment »

Comment vaincre l’Islam démocratiquement

October 10th, 2007 by ajmch

Le droit appartient encore aux plus militants. C’est peut-être regrettable, mais c’est ainsi. Pour l’instant. Car les institutions qui ont pour objet de défendre les droits fondamentaux ne sont autres que des créations humaines. Si des gens en modifient les critères de base, les droits individuels évoluent, changent de mains ou disparaissent.

Ainsi, l’égalité des droits entre homme et femme tel qu’elle est comprise en Occident est contestée à la base par l’Islam, qui attribue aux croyants des comportements obligatoires et des status sociaux très différents selon leur sexe. Cet affrontement est bien visible par exemple au Québec, où

Le Conseil du statut de la femme du Québec («CSF») plaide pour l’égalité des sexes sans accommodement au nom de la liberté de religion. La Coalition multiculturelle des femmes de Montréal («Coalition») dénonce cette prise de position, y voyant rien de moins qu’une «attaque frontale» du Québec contre ses minorités ethnoculturelles.

Faut-il prioriser l’égalité des droits et donc refuser toute législation qui empiéterait sur cet aspect des choses? Ou faut-il étendre la liberté de choix individuelle à des groupes entiers de sorte qu’ils puissent vivre dans le respect de leurs coutumes? Concrètement, cet enjeu politique se décidera à travers un affrontement de militants. Et il est fort probable que les Musulmans l’emporteront. Pourquoi?

Les Musulmans forment aisément des groupes soudés contre ceux qu’on leur présente comme les adversaires de leur foi. Ils y ont tout intérêt, car refuser cette cohésion, c’est s’exclure des grâces de ceux de leurs membres qui manient la religion comme l’instrument de pouvoir qu’elle a toujours été. Dans les communautés ostensiblement musulmanes, personne ne dirige quoi que ce soit sans s’appuyer sur des considérations… musulmanes, donc (soi-disant) religieuses.

Ainsi, alors que les défenseurs des droits individuels ne peuvent faire appel qu’aux bonnes volontés de ceux d’entre eux qui acceptent de réfléchir profondément à ces questions et de s’engager, les défenseurs de la charia disposent de toutes les voix musulmanes grâce à la coercition silencieuse du système social islamique.

D’autre part, dès que le conflit entre les militants des droits démocratiques et les Musulmans devient sérieux, les premiers doivent craindre pour leur sécurité. Partout dans le monde, lorsque des Musulmans exigent quelque chose avec véhémence et sans succès, des membres de leurs communautés se sentent appelés à émuler le prophète et, comme celui-ci l’a fait en de telles circonstances, à maudire, menacer, voire éliminer physiquement, leurs adversaires — au nom de l’Islam ou de quelconques prétextes politiques. Cet effet d’identification fait partie intégrante de la pratique de la religion islamique. Mais bien entendu, les représentants musulmans et leurs idiots utiles présenteront la chose comme des réactions d’exaspération compréhensibles et/ou indépendantes de la religion islamique. Et bien peu oseront les traiter de menteurs. Et ces derniers seront aussitôt couverts d’injures.

Si bien que les seuls adversaires affichés des Musulmans en tant que tels ne sont bientôt plus que des gens rompus à la violence physique et à la rhétorique haineuse, les autres s’étant réfugiés dans des thèmes annexes qui ne visent jamais le fond du problème. Dès lors, des clans se forment et plus personne ne débat vraiment des vraies questions, comme celle de la hiérarchisation des droits qui agite le Québec aujourd’hui.

C’est pourquoi, là où c’est encore possible, il faut s’efforcer de maintenir le débat systématiquement au niveau des principes de base. C’est pourquoi il faut remettre en question la validité fondamentale de cette religion qui prétend conquérir le monde au nom de l’une des histoires les plus violentes, sanglantes et immorales de l’époque médiévale. Et c’est pourquoi il faut le faire sans débat avec les Musulmans, en étudiant les mécanismes de fonctionnement de ce système depuis l’extérieur, avec méthode.

Ce n’est qu’ensuite, après que la population ait été réellement informée, et non plus seulement embrouillée par des débats stériles et intimidée par la violence croissante qui accompagne systématiquement l’Islam, que le système démocratique aura une chance de révéler et de prioriser la volonté du peuple.

Posted in Vigilance | No Comments »

Le nouveau Lagartempe est arrivé

October 1st, 2007 by ajmch

Avec le texte suivant (reçu par e-mail):

Il va falloir s’y faire, depuis 2003 Laurent Lagartempe publie chaque année un livre sur l’islam. Vaste problème que l’on ne peut traiter en un seul livre, et dont l’auteur à résolu de faire le tour en plusieurs thèmes, dont il propose chaque fois une synthèse convaincante. Lagartempe a pris la véritable dimension du problème que pose au monde l’effervescence guerrière et subversive des populations musulmanes. L’islam, c’est un milliard d’hommes dont on voit surgir sur les écrans les visages vociférant de haine, chaque fois que quelqu’un en Occident ose dire ce que tout le monde sait et ressent de l’arrogance, de la violence et de l’intolérance des musulmans. L’islam dans l’avenir c’est la promesse d’infliger au monde entier, durant le 21e siècle ce que le communisme a infligé au monde entier durant le 20e siècle, un régime d’intimidation et de terreur ; terreur et intimidation beaucoup plus redoutables que celles du 20e siècle, à cause des nouveaux déchaînements technologiques et du poids des richesses pétrolières.

On ergote sur le point de savoir si l’islam c’est l’islamisme. Le discours bien connu des islamistes n’est rien d’autre que l’exact contenu du Coran ; le Coran est ce à quoi se soumet inconditionnellement tout musulman. Qu’ils le veuillent ou non, qu’ils en soient conscients ou non, les musulmans sont donc tous islamistes. Incontournable conclusion, l’islam c’est l’islamisme. Le petit guide du coran démontre l’évidence de cette réalité que l’on veut obstinément éviter de regarder en face. Le coran contre la République démontre cette autre réalité, non moins incontournable, que la publication, la diffusion et l’enseignement du Coran sont, au regard du code pénal français, des délits de « provocations à crimes et délits contre les personnes ». Il ne peut exister d’« islam en France » ni même d’« islam de France » sans que le Coran ait au minimum été expurgé de ces quatre cents versets incompatibles avec les lois de la République.

Le Coran est l’alpha et l’oméga de tout ce que sont et font les musulmans, en particulier ce qui peut leur être imputé de pire. Le Coran est à la racine de toutes les turpitudes de l’histoire musulmane du 7e au 19e siècle, soit pendant mille trois cents ans. C’est ce que démontre Histoire des barbaresques. L’hégémonie islamique en Méditerranée a fait que le Moyen Orient et les pays de la rive sud, autrefois prospères et hautement civilisés, ont fait retour à un archaïsme politique, social, culturel, et sombré dans un perpétuel sous-développement, dont ils n’arrivent pas à se sortir même aujourd’hui avec l’aide inespérée du pactole pétrolier dont ils bénéficient sans effort. Durant plus de mille ans les musulmans infligèrent au monde méditerranéen une « grande affliction » assortie d’une « grande régression ». Sarrasins et Turcs ont fait régner en Méditerranée un régime de piraterie et de brigandage des mers qui n’a cessé qu’au milieu du 19e siècle sous la pression de l’Occident. Il firent de ce qui avait été l’heureuse mare nostrum une mare infernum.

Or ce terrible passif engendré par la millénaire intoxication collective coranique, est précisément ce que la propagande musulmane contemporaine s’ingénie par tous les moyens à vouloir nous faire oublier. Le dernier ouvrage de Laurent Lagartempe L’islam démasqué se veut être une réplique systématique à toutes les ruses et complicités de ce puissant courant de désinformation. Ce n’est pas d’hier que date l’apparition d’un « voile rose » tendant à dissimuler les noirceurs du passé islamique. Dès le 16e siècle une diplomatie perverse ouverte aux influences turques, inaugurée par François 1e , a progressivement contribué à composer du monde musulman un visage exotique, coloré, avenant, dont la littérature s’est emparée pour le plus grand plaisir d’un candide public. Au 20e siècle ce sont des érudits « orientalistes » qui, s’étant véritablement entichés de philosophies persanes faussement imputées à la culture arabe, ont puissamment contribué à tisser et consolider le voile de désinformation sur la véritable nature de l’islam de toujours. Cette désinformation historique fait l’objet d’une première partie de L’islam démasqué qui vient de paraître. Puisant ensuite aux meilleures sources de l’information contemporaine (en particulier une importante contribution du CNRS) Lagartempe passe en revue tous les aspects de la désinformation contemporaine, et termine en désignant à l’attention du public la petite cohorte des chercheurs indépendants contemporains, auxquels on peut se fier pour faire toute la lumière sur ce qu’est véritablement l’islam.

Les écrits de Laurent Lagartempe ne sont ni savants ni idéologiques, ni polémiques. Ce sont de rigoureuses démonstrations basées sur des faits, des informations et des références incontournables, parce que puisés aux sources informatives les plus fiables.

A consommer sans modération par tous ceux qui désirent vraiment savoir ce qu’est le véritable islam de jadis, de maintenant et de toujours.

Les livres de Laurent Lagartempe sont également en vente sur amazon.

Posted in Vigilance | No Comments »